Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 10:32

hornorm-vip-blog-com-101642BradPitt01.jpgJe ne vais jamais au cinéma. Question de solitude, d’éloignement de la banlieue, de programmation - dans mon bled il ne passe que du cinéma iranien, je suppose qu’ils ont les copies pour pas cher - enfin, je ne sais pas. Mais parfois, il y a des films à la télévision qui se laissent regarder, par exemple, Cliente de Josiane Balasko avec Nathalie Baye tout récemment liftée. Je venais de lire le petit roman de la même : un scénar ficelé autour de sa famille, un rôle d’Indien pour son jules, de pétasse ado pour sa fille, une apparition pour Richard Berry. Bref pas de quoi se fêler les côtes mais quelques répliques bien senties. Et un demi happy-end en faveur de Josyane, la revanche de la boulotte sur la mince et tiens prends ça dans ton 36.

 

Télévision

 

Je dis ça mais normalement, je ne la regarde pas la télévision, on dîne trop tard, j’ai pas Canal, le ciné club ou Taddéï, on n’est pas couché avant une dum’, ça m’oblige à rester seule dans le salon, ça me fait grignoter, c’est très mauvais pour ma ligne. Et le chien demande toujours à sortir au moment le plus captivant. Si je la regarde dans ma chambre, mon jules, qui est proprio de la zapette, se passe Thalassa, les documentaires sur la Seconde Guerre Mondiale d’Arte et Le Public Sénat en boucle. Je préfère lire dans ces cas-là. Après, on s’étonnera qu’on dorme à l’hôtel du cul tourné. Mais là, l’autre soir, je ne sais pas ce qui m’a pris, sur France 2 il y avait Troie, Troy comme ils écrivent au début du générique. J’ai expédié le dîner, pris le contrôle de la télécommande et me suis pourvue en Taillefine aux fruits pour assurer la note sucrée. On allait voir ce que j’allais voir. Comme j’avais pris mes cachets et mes gouttes, le temps de voir débarquer Brad Pitt qui devait chanter comme Jacques Martin dans ma jeunesse : “Je suis le bouillant Achille,  bouillant Achille,  bouillant Achille…”, paf, je me suis endormie. Je me suis réveillée la bouche ouverte, frissonnante et j’ai foncé me coucher sans me laver les dents. Encore un film insupportablement doublé en français de raté. Mais, l’Illiade, ça remontait à mes Gréco-Latines de 1967 et je voulais absolument comprendre pourquoi elle avait eu lieu cette putain de Guerre de Troie.

 

DVD

 

En principe, des DVD, je n’en regarde pas non plus. Trop cher.  Ma fille a annexé le lecteur dans sa chambre pour regarder La petite maison dans la prairie, flemme d’aller en acheter un autre chez Happy Cash. Puis, faut aller à la Fnac de Parly 2 et franchement, je préfère me payer des bouquins. Mais mon fils à moi qui possède une solide collection de navets dont le Seigneur des anneaux, Harry Potter, X men mais aussi des Tim Burton, des Disney et des films plus profonds comme Inception ou Shutter Island – j’avoue un certain penchant pour Léonardo – oui car sans lire Télérama assidûment, je connais des noms d’acteurs et même de metteurs en scène. Par exemple Troie, ça pourrait être de Ridley Scott, mais je sais très bien que Ridley (oui, je l’appelais Ridley dans les années 80)  a déjà fait un péplum, Gladiator, et qu’il n’allait pas faire deux films de genre. Enfin, pour vous la faire courte, mon fils à moi à qui je confiais mon désarroi, m’a dit : “Mais Troie, je l’ai dans ma dévédéthèque, je te le file et tu peux choisir de le regarder en VO. “Yeah!,”, j’ai dit, j’ai récupéré le lecteur chez Poupette (c’est ma fille, je l’appelle Poupette, c’est pour la distinguer de mes autres enfants qui sont tous des garçons). Et me voilà, spectatrice diurne, à mater Troie. L’arbre de la connaissance me tendait ses fruits. Y avait plus qu’à. Vous voulez que je vous dise? C’est très simple à comprendre, je vais vous expliquer.

 

 

L’Illiade

 

C’est Hector et Orlando Blum, les fils de Peter O’Toole, roi de Troie. Ils trinquent avec Ménélas. Ménalas est marié avec Diane Kruger (la potiche du film). Orlando tombe amoureux de Diane Kruger, la pique à Ménélas et du coup, elle ne s’appelle plus Diane Kruger de Sparte mais Diane Kruger de Troie. Hector et Orlando partent ern galère rejoindre leur père. Ménélas, il l’a mauvaise. Il va voir son frangin, Agamemnon, le roi des rois de tous les rois de Grèce. Ménalas veut venger son honneur, Aga, veut dominer Troie. Il envoie un email à tous les autres rois de Grèce afin de les convoquer pour une croisière en mer Egée. Il lui faut absolument Brad Pitt, lequel  a été rendu invincible, sauf le talon, rapport à ce que sa daronne, Julie Christie , l’a fait tomber tout petit dans la marmite de l’immortalité. Sauf que, comme elle l’a rattrappé de justesse par le pied, il n’est pas immortel du tendon. Brad Pitt, vêtu de cuir noir est le chef d’un gang, les mirmydons,  des blousons noirs.  Ils se battent pour leur gueule à bord d’un bateau à la voile noire. Ulysse qui n’a pas encore entendu le chant des sirènes, se charge de convaincre Brad Pitt. Bon, c’est ok, Ulysse si c’est toi qui me le demande, je veux bien aller marsouiner en Egée pour récupérer Diane Kruger. Ils arrivent au pied des murailles de Troie.

D’abord, ils s’entretuent, puis Orlando, histoire d’arrêter le massacre, propose d’affronter Ménélas en combat singulier puisqu’au fond tout ça, c’est de sa faute. Il y va mais comme Ménélas est un méga mastard, Orlando ne fait pas le poids, il prend peur et court se réfugier dans les jupes d’Hector. Ménélas gesticule, Hector qui est sur les nerfs, tue Ménélas. Temps mort. Tout le monde récupère ses morts. Aga met  des pièces sur les yeux de Ménélas et on brûle son corps sur la plage.

 

Les Bronzés

 

Après, c’est assez confus, Aga veut venger son frère. Donc ils se battent de nouveau mais Troie ne se laisse pas faire. Alors, Ulysse qui n’est pas la moitié d’un con, il a une idée. Un matin quand les Troyens vont acheter leurs croissants, ils trouvent un immense cheval à bascule abandonné sur la plage. Plus la queue d’un Grec en vue. Les Troyens font rentrer le cheval pour le brûler et non pas pour amuser le fils d’Hector et d’Andromaque laquelle est tellement botoxée qu’il paraît que c’est elle qui a donné l’idée aux Egyptiens de faire des momies. Ces cons-là, au lieu de brûler le cheval séance tenante, ils vont se coucher. Mais ce n’est pas n’importe quel cheval, hein, c’est un cheval de Troie, une espèce de virus qui fait bugger tous les ordinateurs. A l’interieur au lieu de l’Intell Pentium, il y a des Grecs, Ulysse et Brad Pitt en tête. C’est le carnage. Brad Pitt tue Hector et balaye la plage avec sa dépouille attachée à son cheval. Andromaque est veuve, elle ne peut plus fermer l’oeil. Tout de suite après la coupure pub, Peter O’Toole, se rend en cachette chez Brad et lui réclame le corps d’Hector. Il lui met des pièces sur les yeux et fait brûler son corps sur la plage. Il ne manque plus que Jean-Claude Duss à la gratte genre ambiance pour chanter Michaël est de retour.

Juste avant ça il y a un moment où Hector qui n’est plus à prendre avec des pincettes, tue Patrocle par inadvertance. Patrocle c’est le cousin de Brad Pitt. Ah! La vache, tu parles d’une boulette. Brad, il est super vénère.

 

 

Apollon 13

 

Et puis, il y a un épisode un peu chaud. Brad dépucelle la cousine d’Hector, une certaine Bridélice qui au départ, pensait se consacrer au culte d’Apollon. Comme Angelina Jolie lui a refilé le tuyau, elle se voue au cul de Brad qui est beau comme Apollon. Et pendant ce temps-là, les dieux sifflotent en se limant les ongles et regardent ailleurs, rien à cirer de la Guerre de Troie. Les Grecs sont entrain de gagner. Oralndo qui n’en pas à une lâcheté près, fuit par un souterrain avec Andromaque, le bébé et Diane Kruger. Mais auparavant, il lui reste une dernière flèche, il bande et atteint Brad Pitt dans son talon déficient. Ulysse met des pièces sur les yeux de Brad Pitt et brûle son corps sur la plage. Tout ça sur une musique trop copiée sur Babel de Inirratù. Ca se termine comme ça. Le nom du réalisateur, c’est Wolfang Petersen et le scénariste, un certain Homère. Après ça, on se sent moins bête, croyez moi.

 

 

Copyright : Olivia van Hoegarden

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by oliviavanhoegarden.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Serge 22/09/2011 17:33


Ben moi j'ai regardé. Je déteste les films qui font penser, ça m'endort.
Pour penser, j'ai mes livres.
Super marrant ton texte, en tout cas, Olivia.